Les Cot’ Conseils

Réussir l’intégration d’une nouvelle cocotte

L’arrivée d’une ou plusieurs cocotte(s) ne se fait pas toujours sans mal ! Comme dans tout groupe, une hiérarchie existe chez les poules. Quand une nouvelle arrivante rejoint ainsi une “tribu” déjà formée, cela peut être un vrai chamboulement et perturber la sérénité au sein du poulailler.

Les signaux d’alerte

Piquage, déplumage, isolement, blocage de la mangeoire et/ ou de l’abreuvoir sont des comportements que peuvent subir les nouvelles arrivantes et qui doivent vous alerter. Pour apaiser ces tensions au sein du poulailler, il va falloir mettre en place quelques petits stratagèmes et s’armer de patience.

La marche à suivre

Voici quelques conseils à mettre en place pour protéger vos petites nouvelles et apaiser les tensions des anciennes :

  • Règle n°1 : Eviter d’ajouter une poule seule à un « clan » de poules déjà constitué. L’idéal est d’ajouter autant de nouvelles arrivantes que d’anciennes poules. Cela permet un équilibre des « forces » et évite un rapport de force déséquilibré ou une vendetta des anciennes poules contre une nouvelle esseulée.

 

  • Règle n°2 : Votre parcours et votre poulailler doivent être assez grand pour rendre tout ce petit monde heureux. Pour rappel, il faut prévoir 0,50 m2 de surface de poulailler par poule et 20m² de parcours en extérieur pour que votre cocotte soit complètement épanouie.

 

  • Règle n° 3 : Privilégier la nuit pour insérer vos nouvelles cocottes au sein du poulailler. Pendant que « vos anciennes » cocottes dorment, les nouvelles arrivantes vont pouvoir se familiariser en douceur à leur nouvel environnement.

 

  • Règle n°4 : Multiplier les points d’eau et d’aliment pour éviter tout changement brutal pour les anciennes et pour que les nouvelles puissent s’alimenter sans compétition. Ainsi, chacune aura tout ce dont elle a besoin sans priver quiconque.

 

  • Règle n° 5 : Surveiller de près vos nouvelles cocottes après leur intégration pour éviter tout excès de piquage et de brutalité. Les anciennes peuvent mener la vie dure aux nouvelles. Ce comportement est « normal » dans un premier temps. Néanmoins, en cas d’excès de piquage ou un acharnement sur une poule avec des traces de déplumage ou l’apparition de plaies ouvertes (avec du sang), il faut intervenir pour séparer les poules. La vue du sang peut exciter les autres cocottes et les inciter à continuer le piquage.

La clé de la réussite

Patience est le maître mot! La mise en place de la nouvelle hiérarchie peut prendre quelques jours. Il n’y a pas d’inquiétude à avoir. Si vous appliquez ces quelques règles, cette phase de transition se fera dans les meilleures conditions .

Il faut laisser le temps à la nature de faire les choses… cette acclimatation plus ou moins facile n’empêchera pas vos nouvelles cocottes de trouver leur place et de s’épanouir dans leur nouvelle famille!

 

Facebook

Newsletter

Espace pro