Les Cot’ Conseils

Protéger sa cocotte des prédateurs

Si vous habitez à la campagne ou à proximité des champs ou des bois, le printemps est la saison propice aux attaques de prédateurs. Il est donc important de bien préparer votre parc et votre poulailler pour assurer une vie paisible et sereine à vos cocottes.

Pourquoi les prédateurs s’attaquent-ils à vos cocottes?

Il faut avoir conscience que vos chères cocottes sont aux yeux de certains animaux un moyen de se nourir, qui répond simplement à leur instinct de carnivore.

Un animal comme le renard ne prend le risque de venir si près des hommes que s’il a ses petits à nourrir par exemple. Même si vous ressentirez beaucoup de colère et de tristesse en cas d’attaque, il ne faut pas perdre de vue que le prédateur n’agit pas contre vous, mais s’emploie seulement à assurer sa survie.

Quels sont les prédateurs qui peuvent s’attaquer à vos cocottes ?

Ils sont nombreux et peuvent surgir des champs voisins ou du ciel. Voici une liste des principaux prédateurs de vos cocottes :

vos chiens et chats, ceux des voisins, ou des animaux errants
• les petits carnivores : fouine, putois, belette, martre…
• le renard
• les rats et les souris
• les rapaces et autres oiseaux : buse, pie, corbeau,..

Quelques conseils pour protéger vos cocottes

 

1.Vérifier votre clôture

Les fouines et autres petits carnivores (martre, putois, belette) se faufilent aisément par des petits trous dans le grillage. Pour s’en protéger, privilégiez un grillage  avec une maille étroite de 25 mm et enterrez-le si possible de 30 cm.  Le renard étant un très bon escaladeur, nous vous conseillons aussi de prévoir une hauteur de grillage de 2 m  de hauteur. Ces mesures permettront de lutter contre l’introduction de prédateurs dans votre parcours qui passent en-dessus ou en-dessous de votre grillage. Cela permettra également d’éviter que vos poules s’échappent en volant au-dessus de ce dernier. Pensez à vérifier régulièrement la présence de trous ou de distension dans votre grillage. Une clôture électrique peut être aussi envisagée si vous avez déjà subi des attaques car c’est très dissuasif et efficace.

 

2. Protéger le poulailler

Votre poulailler se doit d’être un lieu sécurisé pour ses habitantes. Dans ce but, veillez à ce qu’il ne contienne aucun trou qui donne à l’extérieur et n’hésitez pas à le renforcer avec des planches de bois si vous le sentez fragilisé.  Pour faire fuir les prédateurs, vous pouvez également positionner à l’extérieur du poulailler une lampe à allumage automatique avec détecteur de mouvement ou un appareil répulsif à ultrason solaire.

 

3. Visite du soir

Les prédateurs attaquent en priorité la nuit. La première des protections à apporter à vos poules est donc de vérifier tous les soirs qu’elles soient bien rentrées dans leur poulailler à la tombée de la nuit. Il est vivement conseillé de ne pas laisser vos animaux passer la nuit à l’extérieur car elles seraient à la merci de tout prédateur qui passerait à proximité. Il faut également bien vérifier que la porte, la ou les trappes de sortie ainsi que les fenêtres soient bien fermées.  La mise en place d’une porte automatique peut être une solution si vous n’avez pas le temps (ou l’envie) de fermer chaque soir la porte de votre poulailler.

 

4. Protection contre les rongeurs

Les rongeurs sont attirés par la nourriture et les oeufs de vos poules. Pas question qu’il y ait plus de rongeurs dans votre poulailler que de cocottes ! Pour éviter une invasion de ces petits bêtes, nous vous conseillons de ne pas stocker d’aliments à cet endroit ou d’utiliser du matériel bien adapté pour le rendre inaccessible aux rongeurs. Il faut également penser à ramasser les oeufs tous les jours !

 

5. Protection contre les rapaces

L’installation d’un filet au-dessus du parcours peut être envisagé si peu d’arbres sont présents. Les buses et les autres rapaces sont friands des cocottes. Si aucun arbustes, buissons ou arbres arborent votre parcours, le filet peut être un bon moyen d’éviter tout kidnapping de vos cocottes.

 

6. L’odeur de votre chien

Si vous possédez un chien, vous pouvez le promener au sein du parcours et autour du grillage. La présence de l’odeur d’un chien peut dissuader les renards de venir faire une petite visite à vos cocottes.

Facebook

Newsletter

Espace pro