Les Cot’ Conseils

Réaliser une “pâtée maison” pour ses poules

Comment associer plaisir pour vos cocottes et écologie ? Simple à réaliser et efficace contre le gaspillage alimentaire, la “pâtée maison” est la solution pour réduire vos déchets alimentaires tout en faisant plaisir à vos poules

Une alimentation complémentaire

Pour compléter l’alimentation quotidienne indispensable, riche en céréales et en calcium, vous pouvez proposer à vos cocottes un mélange de restes de tables ou de bio-déchets que l’on appelle une “pâtée”.

Cette “mixture” permettra d’utiliser les restes de votre dernier repas tout en faisant plaisir à vos cocottes. Toutefois, ce genre de petits plats doit être préparé ponctuellement et ne doit pas se substituer à l’alimention à base de céréales.

La recette

Avant de vous mettre aux fourneaux, pensez à bien vérifier la liste des aliments tolérés et ceux à bannir pour vos cocottes (voir la liste ci-dessous). Ensuite, rassemblez le matériel que vous aurez besoin pour cuisiner : un plat qui servira de mangeoire pour vos cocottes, un couteau, une planche à découper et une carafe d’eau.

Concernant les ingrédients, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil dans votre frigo pour rassembler les restes de vos précédents repas. Pour réaliser la patée, voici les étapes à suivre :

 

  • Pour faciliter le mélange de vos ingrédients, vous pouvez utiliser une base de pain dur. Coupez en morceaux le pain dur que vous avez sous la main et le répartir dans le plat.
  • Ensuite, versez l’eau pour bien tremper et embiber le pain.
  • Pour homogénéiser votre préparation, vous pouvez couper finement les ingrédients que vous souhaitez intégrer et malaxer l’ensemble avec vos mains
  • En fonction de la période de l’année, vous pouvez servir ce festin à vos cocottes froid ou chaud en plaçant la pâtée au micro-onde ou au four pendant quelques minutes ! En hiver, cette préparation chaude ne sera pas de trop pour réchauffer vos cocottes !

Les aliments à éviter

En revanche, certains aliments toxiques pour votre cocotte sont absolument à éviter  :
• les pommes de terre crues
• l’oignon et les épluchures d’oignons, de bananes, de kiwis, d’agrumes (orange…)
• les feuilles de poireaux crues
• le céleri
• le pain moisi
• les trognons de choux
• l’avocat
• le chocolat
• les restes de vos plats cuisinés particulièrement salés ou épicés

 

Facebook

Newsletter

Espace pro