Les Cot’ Conseils

Définir un parcours pour vos cocottes

Pour que vos poules puissent s’épanouïr, rien de mieux que de gambader dans la verdure ! Mais pour les protéger des prédateurs ou éviter qu’elles ne “prennent la poudre d’escampette”, la création d’un parcours bien défini est indispensable !

A quoi sert le parcours ?

Le parcours est essentiel pour le bien-être de votre cocotte!  De nature curieuse, la poule adore l’explorer.
Il lui permet aussi de se nourrir d’herbes, d’insectes, de vers ou de petits cailloux,  de faire sa toilette ou simplement de profiter du soleil.

Le parcours sert également à protéger vos poules des prédateurs en leur offrant une zone de sureté.

Au final, quelque soit le parcours défini, il doit être composé :

  • d’une zone enherbée
  • d’une clôture
  • d’un arbre ou d’une zone ombragée
  • d’un point d’eau
  • d’une zone de toilettage

Les différents types de parcours :

Selon la configuration de votre jardin, la place disponible, le nombre de poules, la volonté de préserver sa pelouse, il existe plusieurs possibilités pour concevoir le parcours clôturé de vos cocottes.

 

        1) Le parcours libre

Liberté totale pour vos poules, pas de clôture. Ce type de parcours est concevable si le jardin est lui clôturé dans son ensemble et si vous ne disposez pas de potager ni de massif de fleurs. Les poules adorent gratter et un “labourrage” de vos fleurs et de votre potager est à crainde si vous ne le protéger pas !

Ce grand parcours enherbé est néanmoins idéal. Les poules pourront y trouver un large complément à leur alimentation  C’est d’ailleurs le carotène, contenu dans l’herbe consommée par la poule, qui donnera au jaune d’œuf une couleur orange très prononcée, caractéristique des poules qui vivent au grand air.

       2) Le parcours clôturé classique

La surface à clôturer dépend du gabarit des poules. Pour assurer un maintien de verdure sur le parcours, prévoir 20 m²  par cocotte.

Pour 5 poules, cela correspond à 100 m²  soit l’équivalent d’un parcours de 20 mètres de long sur 5 mètres de large ou 10 mètres de long  sur 10 mètres de large.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre article du Blog dédié : ” Installer une clôture “ .

 

       3) Le double parcours clôturé

L’idée est de concevoir 2 parcours plus petits, d’environ 10 m²  par poule, où l’accès est donné alternativement à vos cocottes. 

Le but est de favoriser la repousse de l’herbe du parcours non utilisé et permet à vos cocottes de profiter d’un espace bien enherbé toute l’année.

       4) Le parcours clôturé réduit

C’est un petit enclos de confinement pour garder les poules en sécurité en cas d’absence ou qui peut s’avérer utilise lors de l’intégration de nouvelles poules dans votre poulailler. La surface à clôturer à prévoir pour cet espace réduit est de 1 à 2 m²  par poule.

Lors d’un départ en week-end ou pendant quelques jours, il permet de rendre autonomes vos poules en leur donnant accès à l’extérieur du poulailler sans votre intervention pour ouvrir ou fermer la trappe. Ce parcours grillagé sur les côtés et sur le dessus du parcours les protége aussi des prédateurs.

Ce type de parcours peut engendrer de la nervosité et du “picage” chez les poules si elles n’y trouvent pas de bonnes conditions de bien-être : espace minimum de 1 à 2 m², alimentation et abreuvement, herbe, perchoir, ombre…

       5) Le parcours déplaçable

L’idée est de déplacer le poulailler et la clôture plusieurs fois par an dans différents endroits du jardin pour préserver la qualité de la pelouse.

L’inconvénient principal, c’est que comme la clôture est déplaçable, elle est moins solide et ne protège pas bien contre les prédateurs.

Ce type de parcours convient plutôt pour des poules lourdes, calmes ou qui ont peu d’aptitude au vol (au-dessus du grillage).

 

Facebook

Newsletter

Espace pro