Les Cot’ Conseils

Nettoyer le poulailler 

C’est l’automne, et il est primordial de maintenir le poulailler propre et confortable pour garder vos cocottes en pleine forme !

Fréquence de nettoyage

Il faut distinguer l’entretien quotidien ou hebdomadaire du grand nettoyage de printemps.

Au quotidien, il est idéal de rajouter de la paille propre sur la paille mouillée/souillée. Ou alors, on retire la paille sale du poulailler et on la remplace par de la paille propre.

Le nettoyage intégral du poulailler est lui réalisé au moins deux fois par an, au printemps et à l’automne. Ce grand nettoyage permet de maintenir une bonne hygiène à l’intérieur du poulailler et ainsi protéger vos cocottes de maladies (gale des pattes etc…). Cela permettra également d’éviter l’apparition de parasites dans la litière ou les soubassements du poulailler (poux rouges…) qui entraineront l’arrêt de la ponte de vos poules.

La marche à suivre

1) Evacuer la litière : Pour commencer, il faut évacuer la litière à l’aide d’une pelle ou d’une fourche. L’idéal est de charger la litière sale sur une brouette pour pouvoir ensuite la déplacer et la stocker à quelques dizaines de mètres du poulailler.

2) Balayer le sol : Il faut ensuite balayer à l’aide d’une petite brosse le sol du poulailler pour qu’il ne reste plus de paille ou de fiente à l’intérieur du poulailler.

3) Nettoyer au jet d’eau : Nettoyez à l’aide d’un jet d’eau le sol et le plafond du poulailler.

4) Désinfecter le poulailler : Terminez le nettoyage en utilisant un désinfectant antibactérien ou à base d’eau de javel, ce qui permettra d’assainir pour les prochains mois le cocon de vos cocottes !

5) Installer la litière propre : Après avoir laissé sécher le poulailler, vous pouvez installer à nouveau une litière (paille, copeaux de bois sable etc..) propre, bien sèche, et assez épaisse (5 à 10 cm).

Que faire de la litière ?

La litière souillée doit être stockée dans un composteur ou en tas, à l’air libre au fond du jardin. Il faut néanmoins prévoir un lieu de stockage éloigné du voisinage ou de la maison pour éviter tout désagrément “olfactif”.. Au bout d’un an, ce compost servira d’engrais naturel pour fertiliser votre jardin.

Facebook

Newsletter

Espace pro